Extrait Newsletter Juin 2023 – Le Mot du Président

A la uneActualités
Views: 576

“Voilà bientôt la période de vacances que nous attendons tous avec impatience. Ce sera l’occasion de s’évader un peu de nos occupations professionnelles et préoccupations organisationnelles. La vigilance doit cependant s’imposer, non que nous vivions dans une obsession maladive, mais bien parce que ces périodes sont très prisées pour imposer en douce ce que nous refusons. Des fermetures de services sont ainsi petit à petit engagées pour tester les réactions de la population et des professionnels toujours sous le couvert du défaut de recrutement.

Nous apprécions que la Ligue des droits de l’homme monte au créneau ainsi que le collectif SOS santé sud Vendée. Même en faible participation ces manifestations ont un impact médiatique. L’information est pour nous une alliée. Il nous faut affirmer le vrai sens du double langage. Nous avons progressé avec le film débat « Sage homme » co-organisé par l’intersyndicale du centre hospitalier, le Collectif et la CPTS. Cette soirée a réuni un public nombreux. Nous avons fait la connaissance du Dr Pfeiffer, autre militante du maintien des hôpitaux de proximité, qui nous a apporté son diagnostic de gynéco-obstétricienne et son excellente connaissance de l’outil statistique. Nous allons aider largement à la diffusion du contre-rapport au plan du Pr Ville de l’Académie de médecine qu’elle a élaboré et que vous trouverez en lien.

CONTRE RAPPORT AU PLAN DU PR.VILLE PAR DR.PFEIFFER

Nous ne savons pas si la demande de contrôle IGAS engagée auprès du cabinet de la Première ministre sera suivie d’effet. Le dossier fourni à charge est très éloquent, quoique intentionnellement partiel. Y sont jointes nos interventions auprès de la Sous-préfète et du directeur de l’ARS M. Jumel lors de la signature du contrat SAS.”

Notre prochain combat est celui de la défense de la pédiatrie et de sa chef de service le Dr Bismuth dont les projets ne pourront que mieux servir la population infantile. Des pistes sérieuses de recrutement sont étudiées avec des candidat(e)s de qualité. L’administration hospitalière devra prouver sa bonne volonté.

Le recrutement d’une infirmière anesthésiste actuellement en cours de formation fait aussi partie de nos demandes : nous souhaitons qu’elle puisse rester ici après sa formation en remplacement de Mme Catherine Gazeau qui part en retraite. L’attrait des infirmiers anesthésistes pour ce travail de terrain est fort. Cette jeune femme devrait pouvoir travailler au service du bloc de maternité de l’hôpital de Fontenay-le-Comte en alternance avec les services de chirurgie de la Clinique Sud Vendée. Nous craignons cependant qu’elle soit, comme bien d’autres avant elle, « siphonnée » par le CHD (qui regorge d’infirmiers anesthésistes). La présence de ce corps de métier est un relai essentiel pour nous ici en proximité, comme le sera celui des infirmières de pratique avancée et infirmière Asalée. Nous aimerions que ces formations puissent se faire en alternance pour allier réponse à la demande de soins et intérêt professionnel.

Les vacances approchant, nos absences pour congé vous seront données sur nos plateformes Omnidoc et Globule.

Sur la photographie jointe vous pourrez admirer la vitalité de votre délégation Sud Vendée à l’accueil des nouveaux internes au Puy du Fou avec ses tee-shirts aguicheurs : au recto « J’aime le sud Vendée » et en verso « Installe-toi en sud Vendée ! » A venir : Benoit Flot, notre coordonnateur chargé de la communication, va nous concocter un film promotionnel, petit bijou dont la réalisation prochaine amènera une plus value certaine à la perception de notre territoire avec une gentille ironie.”

Dr. Jacques Legroux, président de la CPTS Sud-Vendée.

Les outils e-santé proposés par la CPTS Sud-Vendée
Protocoles de coopération interprofessionnelle

à lire aussi...

Menu